• Curriculum Vitae (cv) de LAURENT GBAGBO

    Curriculum Vitae


    Professeur d`Histoire-Gégraphie au Lycée Classique d`Abidjan. Chercheur à l`Institut d`Histoire, d`Art et d`Archéologie Africaine (IHAAA). Secréaire Général du Front Populaire Ivoirien FPI (1988-1996) - Président du FPI (1996-2000) - Dépué du FPI élu dans la circonscription de Ouragahio (1990-2000) - Président de la République (2000)


    CURSUS

    Il est une des figures de proue de l`opposition, auréolé du prestige d`avoir été le seul à affronter le Président Félix Houphouët-Boigny lors de la première élection présidentielle pluraliste en 1990.


    1965 - 1973

    Apr? un baccalaur?t de philosophie au Lyc? Classique d?Abidjan (1965), Laurent Gbagbo obtient en 1969 une licence d?histoire ?l?Universit? d?Abidjan. Historien de formation, Laurent Gbagbo devient en 1970 professeur d?Histoire-G?graphie au Lyc? Classique d?Abidjan.
    Syndicaliste actif, il entre dans l?opposition clandestine avec Bernard Zadi Zaourou, alors enseignant ?l?Universit? d?Abidjan. Le contenu de ses cours et son esprit insoumis d?angent. Tr? rapidement, Laurent Gbagbo se retrouve en prison aux camps militaires de S?u?a et de Bouak?de mars 1971 ?janvier 1973.


    1974 - 1981

    A partir de 1974, il exerce comme chercheur au sein de l?Institut d?Histoire, d?Art et d?Arch?logie Africaine (IHAAA) de l?Universit?d?Abidjan et obtient parall?ement en 1979 un doctorat de troisi?e cycle de l?Universit?de Paris VII. Son sujet de th?e ?ait intitul? "Les ressorts socio-?onomiques de la politique ivoirienne : 1940-1960". En 1979, il publie aux Editions CEDA une oeuvre ?ique retra?nt l??op? de Soundjata, roi du Mandingue (Soundjata, Lion du manding). Il publie ?alement aux Editions CLE du Cameroun un essai intitul?"R?lexion sur la conf?ence de Brazzaville".


    1982 - 1988 : l`exil

    Devenu directeur de l?IHAAA en 1980, Laurent Gbagbo est, en tant que membre du Syndicat National de la Recherche et de l?Enseignement Sup?ieur (SYNARES), ?la pointe des mouvements de gr?e qui touchent en 1982 le secteur de l?enseignement. Avec un groupe d?enseignants, il cr? en 1982 dans la clandestinit?l?embryon de ce qui deviendra le Front Populaire Ivoirien (FPI). Consid??comme principal responsable du "complot des enseignants" de 1982, il part en exil volontaire en France en vue de lutter contre "la dictature du PDCI" et pr?her le multipartisme. Il publie alors en 1983 aux Editions l?Harmattan un ouvrage intitul? "La C?e d?Ivoire pour une alternative d?ocratique", suivi en 1987 d?un ouvrage collectif pr?entant le FPI et son programme de gouvernement : "les propositions pour gouverner". Durant cette p?iode d?exil, Laurent Gbagbo obtient le statut de r?ugi?politique et se lie d?amiti?avec Guy Labertit, alors Secr?aire National charg?des Relations Internationales du Parti Socialiste Unifi?(PSU) et animateur de la revue Lib?ation Afrique. Ce dernier, qui h?erge un temps Laurent Gbagbo, a l?occasion d?appr?ier ses qualit? humaines et ses dons artistiques, ayant m?e appris gr?e ?lui ?jouer quelques accords de guitare. Ignor?du pouvoir socialiste fran?is de l??oque qui est g??par son discours anti-Houphou?, Laurent Gbagbo se rend en 1983 au Congr? du Parti Socialiste de Bourg en Bresse avec un badge de journaliste de la revue Lib?ation Afrique.
    Sous le gouvernement de Jacques Chirac en 1986, il est l?objet de pressions polici?es (Renseignements G??aux) en vue de son retour en C?e d?Ivoire.


    1990 - 1995

    Ce retour n?interviendra qu?en 1988, ?la suite de n?ociations avec Abdoulaye Diallo, l?homme des Affaires priv?s du Pr?ident Houphou?. Apr? avoir lanc?de nombreuses invectives contre Gbagbo (l?accusant notamment d??re financ?par une puissance ?rang?e), Houphou? expliquera son changement d?attitude par la formule suivante : " l?arbre ne se f?he pas contre l?oiseau ". Revenu au pays le 13 septembre 1988, Laurent Gbagbo organise les 19 et 20 novembre 1988 le congr? constitutif du FPI qui l??it secr?aire g??al. Toujours clandestin, ce parti se d?init comme appartenant ?la " gauche d?ocratique " et opte comme logo pour une rose qui a ses racines en C?e d?Ivoire - ?l?instar du Parti Socialiste Fran?is. Seul candidat ?se pr?enter contre Houphou?, il obtient un score honorable (18,3 %) qui lui donne alors la stature de leader de l?opposition. Cette strat?ie se r??era payante pour les l?islatives et les municipales puisque le FPI voit ?ire sous sa banni?e neuf d?ut? (dont lui-m?e ?u dans la circonscription de Ouragahio - d?artement de Gagnoa) et six maires. Le PIT n?obtient pour sa part qu?un seul si?e aux l?islatives (celui de son leader ? Cocody).



    A la suite du d?? d?Houphou? en d?embre 1993 et de l?accession d?Henri Konan B?i??la Pr?idence de la R?ublique au titre de l?article 11 de la Constitution, Laurent Gbagbo demande une r?ision du code ?ectoral pour les prochaines ?ections g??ales de 1995. Il est notamment partisan de la suppression du vote des ?rangers soup?nn? de toujours choisir le camp du parti au pouvoir, le PDCI-RDA. Des n?ociations ont alors lieu avec le ministre d?Etat Timoth? Ahoua N?Guetta qui aboutissent. Sur toutes les autres demandes d?amendements du code ?ectoral (Commission ?ectorale ind?endante, vote ?18 ans, scrutin proportionnel aux l?islatives, bulletin unique, urne transparente etc...) le pouvoir PDCI demeure intransigeant.

    Laurent Gbagbo est mari?en secondes noces avec Simone Ehivet, qui joue ?alement un r?e de premier plan au sein du FPI.
    Homme de meeting, la politique est son principal loisir. Ses derniers livres sont d?ailleurs politiques : Histoire d?un retour (1989), Agir pour les libert? (1991) et le temps de l?espoir (1995).


    2000

    M. Laurent Gbagbo est d?ign?candidat officiel du FPI ?l`?ection pr?identielle d`Octobre 2000 en C?e d`Ivoire lors du 3?e Congr? Ordinaire du parti les 9,10 et 11 juillet 1999. Il l`emporte face au G??al Robert Gu? le 22 octobre 2000.

     

     


    Presse

    Livres:

    * 1971 : Soundjata, lion du Manding
    * 1978 : Réflexions sur la conférence de Brazzaville
    * 1982 : Côte d`ivoire : Economie et société à la veille de l`indépendance (1940-1960)
    * 1983 : Côte d`Ivoire : Pour une alternative démocratique
    * 1987 : Propositions pour gouverner la Côte d’Ivoire
    * 1989 : Côte d`Ivoire : Histoire d`un retour
    * 1991 : Agir pour les libertés
    * 1995 : Le temps de l`espoir
    * 2002 : Sur les traces des Bétés


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Mars 2013 à 15:58
    c'est 1 cv pas complete
    2000-il confisqua le pouvoir 2011-il sa crocha au pouvoir et fait tue plus de 8000 personnes
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :